Le mola de Panama : l'expression de l'identitié kuna Le mola de Panama : l'expression de l'identitié kuna

Le mola de Panama : l'expression de l'identitié kuna

En bref : Le mola est un art indien qui représente avant tout l’identité du peuple indigène kuna dans la comarque Kuna Yala et qui s’est converti au long des années en l’une des expressions artistiques les plus connues du Panama.

Qu’est-ce qu’un mola ?

Le mola est un art textile indigène de la culture kuna au Panama et au nord de la Colombie, qui tient ses origines des peintures (tatouages indiens) ancestrales faites sur le corps des femmes. C’est lors de l’arrivée des Espagnols dans l’isthme que cette coutume de peinture sur le corps se déplaça sur les tissus (nouveau matériel apporté par les colonisateurs) et se transforma en vêtement.

Cet art du mola fut transmis, comme l’explique la légende panaméenne, par la déesse Kabayi aux femmes de son peuple puis de mère en fille à chaque génération et représente l’identité kuna. Les femmes le portent d’ailleurs quotidiennement sur leur chemisier/blouse à l’avant et à l’arrière, tout comme leur jupe portefeuille en tissu noir et motifs de couleurs tropicales, leur fichu sur la tête et leurs bracelets de perles aux bras et aux jambes.


A savoir : Les Kunas sont l’une des communautés indigènes du Panama et est localisée sur la « comarca » Kuna Yala, aussi appelée San Blas (lieu paradisiaque composé de nombreux îlots sur la mer des Caraïbes), sur la côte atlantique du Panama entre Colón, le parc national Chagres et la frontière colombienne. C’est un territoire tropical autonome depuis 1925 suite à la prise des armes des Kunas face au gouvernement panaméen. Les Kunas ont leur propre gouvernement et jurisprudence ainsi que leur langue officielle (le kuna).

A savoir
Les Kunas sont l'une des communautés indigènes du Panama et sont localisés sur la "comarca" Kuna Yala, aussi appelée San Blas (lieu paradisiaque composé de nombreux îlots sur la mer des Caraïbes), sur la côte atlantique du Panama entre Colón, le parc national Chagres et la frontière colombienne. C’est un territoire tropical autonome depuis 1925 suite à la prise des armes des Kunas face au gouvernement panaméen. Les Kunas ont leur propre gouvernement et jurisprudence ainsi que leur langue officielle (le kuna).


Si l’histoire des Kunas et la région des San Blas vous intéressent, sachez qu’il est possible de s’y rendre avec le Réseau Solidaire ToutPanama. Pour organiser votre séjour dans la comarca Kuna Yala ou au Panama, n’hésitez pas à poser vos questions sur le Forum ToutPanama. C’est le bon endroit, l'inscription est gratuite et prend quelques secondes.

 

Comment est réalisé un mola ?

La confection d’un mola consiste à superposer des couches rectangulaires ou carrées de toiles en coton coloré, les coudre entre elles et y faire des coupes pour définir un dessin en jouant sur les différentes capes de couleurs (une sorte de patchwork). C’est une réalisation minutieuse à la main qui représente des centaines d’heures de travail.

Les dessins réalisés sont une vision graphique et géométrique du monde et surtout pleine de couleurs (bleu marine, bleu ciel, jaune, rouge, vert, orange, gris, etc.). Ce sont la plupart du temps des motifs abstraits qui représentent les forces de la nature.


Conseil : Pour en savoir plus sur l’art textile du mola, allez visiter le musée du mola MUMO à Casco Viejo qui a ouvert en décembre 2019. Vous pourrez y apprendre tous les secrets de sa confection et admirer des pièces exceptionnelles.

 

Où acheter des molas ?

Les molas sont proposés dans la majorité des boutiques de souvenirs de Panama City, vous y en trouverez facilement. Vous en dénicherez particulièrement à Casco Viejo sur le petit marché de prêt-à-porter (et la halle) qui se tient tous les jours autour de la place de France. Et bien sûr lors d’un séjour aux San Blas directement sur votre île.

A savoir :
Acheter un mola ne signifie pas forcément se le coudre sur son prochain tee-shirt, vous pourrez en faire l’usage souhaité : housse de coussin, fond de plateau, tableau… Il se vend aussi beaucoup d’accessoires avec des touches de mola comme des sacs, des porte-monnaie ou des vestes par exemple.

Les molas sont l’un des souvenirs incontournables à rapporter du Panama, une sorte de « broderie » avec de nombreuses rayures qui vous rappellera les couleurs chaudes du pays mais aussi l’identité d’un des peuples indigènes d’Amérique centrale.