La langue au Panama : l'espagnol, guide du vocabulaire local La langue au Panama : l'espagnol, guide du vocabulaire local

Quelle langue parle-t-on au Panama ?

En bref : La langue officielle du Panama, c’est l’espagnol. Pour des raisons liées à son passé, l’anglais est aussi très utilisé dans certaines régions du pays, notamment les Caraïbes et la capitale. A l’intérieur du pays, c’est différent, néanmoins la gentillesse des Panaméens vous permettra toujours de communiquer d’une manière ou d’une autre. Pas d'inquiétude à avoir !

Le Panama se situe en Amérique centrale, entre le Costa Rica et la Colombie. Petit pays tout en longueur, certes, mais qui connaît une variété linguistique plutôt riche.

La langue officielle du Panama : l’espagnol

La langue officielle du Panama est l'espagnol, et plus précisément le « castillan », qui nous vient tout droit d’Espagne lors de la colonisation du pays au XVIe siècle. 

Il y a cependant des petites différences entre la langue espagnole d’Espagne et celle pratiquée au Panama. En effet, la prononciation est bien distincte. Par exemple, le -z et le -c se prononcent de la même manière que le -s au Panama (et dans toute l’Amérique latine d’ailleurs), contrairement à l’Espagne. Mais chaque pays hispanophone a plus ou moins son propre accent. Si vous descendez en Amérique du Sud, notamment en Argentine par exemple, vous entendrez que le -ll (fameux double -l qui se prononce de la même manière qu’un -y en Espagne) est prononcé -ch.

Petite anecdote 
Les Latinos-Américains ont d’ailleurs souvent tendance à se moquer gentiment de l’accent des Espagnols. Ce n’est bien évidemment pas méchant mais assez fréquent !

L'espagnol pratiqué au Panama est également différent de celui parlé au Costa Rica ou en Colombie qui sont ses pays voisins. Si vous débutez tout juste et que vous êtes en train d’apprendre l’espagnol, vous allez vite remarquer qu’ici, on est beaucoup moins formel qu’en Espagne !

L'espagnol au Panama est quand même plus proche des Caraïbes, plus de similitudes notamment avec Porto Rico, Cuba et la République Dominicaine que l'espagnol d'Amérique centrale. Il montre également une certaine influence de l'anglais et des langues d'autres groupes qui ont immigré dans le pays au cours des derniers siècles. Les Panaméens ont une tendance à raccourcir les mots. Par exemple, la dernière syllabe ou consonne peut être omise et les prononciations sont un peu plus « nasillardes ».

Mais restons calmes, toutes ces différences linguistiques et de consonance ne sont qu’un simple détail, vous réussirez à vous faire comprendre ! La culture espagnole aussi est différente de celle que l’on peut trouver au Panama.

Les différents dialectes panaméens

Il faut savoir qu’avant que les colons débarquent en Amérique latine, plusieurs communautés autochtones étaient déjà présentes sur le territoire panaméen et avaient leurs propres dialectes. On compte justement des petits groupes d’indigènes qui continuent d’être présents dans le pays.
Le Panama abrite donc un bon nombre de ces langues différentes :  le « kuna » , le « emberá » et le « ngöbe-buglé » sont les plus courants. 
Dans la région de Bocas del Toro, en plus du « ngöbe-buglé », on parle l'anglais « guari guari » ou le « créole », une sorte d'anglais patois mélangé à des mots espagnols. Le « guari guari » inclut du coup des dérivés anglais, mais attention : les anglophones natifs ont quand même du mal à le comprendre ! Dans d’autres régions du pays vous trouverez également les langues « chibchan », le « bokotá », le « sabanero » ou encore le « teribe ».

La place de l’anglais et des autres langues au Panama


L’anglais

Environ 14 % de la population panaméenne parle couramment l'anglais, la langue anglaise étant la deuxième la plus courante du pays. La plupart des professionnels et des hommes d'affaires parlent anglais, alors que les jeunes en études et même les populations rurales selon leur localité ont un degré raisonnable de compétence en raison de leurs interactions avec les touristes. A nuancer, cependant, car malgré tout, la totalité des résidents ne parle pas couramment anglais au Panama.

Le pays reste influencé par les anciennes communautés de la Barbade et de la Jamaïque qui détiennent chacun leur propre langue anglaise. Il ne faut pas oublier non plus que le célèbre Canal de Panama était sous le contrôle des Etats-Unis pendant longtemps, ce qui a davantage favorisé le développement de cette seconde langue au sein du pays, et particulièrement à Panama City.

A noter aussi que beaucoup d’écoles au Panama utilisent l’anglais comme langue principale d’apprentissage. Ceci se note surtout dans les écoles de la capitale, où un brassage culturel venant d’un peu partout se côtoie.

Le français

La langue française, quant à elle, est peu parlée par les Panaméens. Mais notre complicité historique lui donne une place importante aux yeux de tous, et lors d’une rencontre avec un Panaméen, il ne sera pas rare d’entendre un « bienvenue », « merci » ou quelques mots toujours dits avec un grand sourire. Oui, le français est plutôt bien vu ! 

Autrement, pas de panique, pendant votre voyage, vous ne devriez pas à avoir de soucis en anglais et en espagnol même avec un niveau de langue débutant, on se débrouille toujours (avec les mains...) ! Et si jamais vous rencontrez un souci lors de votre séjour, n’oubliez pas l’avantage de l’Assistance francophone ToutPanama qui pourra vous aider notamment avec des traductions si besoin.

Pas besoin d’être bilingue ni que l’espagnol soit votre langue maternelle pour voyager au Panama, la langue universelle est avant tout le sourire !

En revanche, si vous avez le projet de vous installer au Panama le mieux est quand même d’avoir un petit niveau. Il est donc conseillé d’apprendre l’espagnol.

Les autres langues 

Il existe également des endroits au Panama où l'on trouve du japonais, de l'hébreu, de l'arabe, du yiddish et du coréen. Les immigrants en provenance de Chine, dont beaucoup exploitent les dépanneurs et les petites épiceries appelées « chinitos », continuent de parler leur chinois natal, en particulier les dialectes cantonais et hakka. 

Un peu de vocabulaire utile

Vous avez peur d’être désavantagé en ayant peu d'espagnol dans votre répertoire ? Voici quelques mots de vocabulaire panaméen qui devraient pouvoir vous aider :  

  • Pelaíto signifie « enfant ». C'est un message propre au peuple panaméen
  • ¿Qué xopá? - Comment ça va ? (langage familier)
  • Una finca - Une ferme (finca de cafe)
  • Una fonda - Petit restaurant local où vous trouverez des plats nationaux comme le « arroz con pollo » (riz au poulet) pour environ 4 USD
  • Una chicha - Ici, c'est une boisson (un jus) et non un narguilé
  • Palo de agua - Forte pluie
  • Buco - Beaucoup
  • Ayala - Pour exprimer un surprise, un étonnement 
  • Yeye - Le BCBG, le fils à papa
  • Racataca - Racaille

Il est facile d’avoir des appréhensions lors de nos voyages, surtout lorsque le pays visité pratique une langue étrangère. Mais sachez que les Panaméens sont généralement sympathiques et prêts à aider, donc pas d’hésitations à avoir. Apprendre une langue peut sembler parfois compliqué mais de toute façon, c’est justement en voyageant que l’on arrive à se perfectionner !