La monnaie du Panama : dollar ou balboa ? La monnaie du Panama : dollar ou balboa ?

La monnaie au Panama : que dois-je prévoir ?

En bref : On parle parfois du balboa comme unité monétaire, mais c’est bien le dollar américain (USD) que l’on utilise au quotidien au Panama. Ne cherchez donc pas un billet de 10 balboas, ça n’existe pas !


Et oui, le Panama a deux monnaies en cours dans son économie : le balboa et le dollar américain. Mais bonne nouvelle, ils ont la même
valeur, vous n’aurez pas à vous soumettre au casse-tête de la conversion de devises et pourrez voyager l’esprit tranquille !

Eclairage de la numismatique au Panama.

Usage du balboa et du dollar US sans distinction

Le balboa (PAB) et le dollar américain (USD) sont les deux monnaies officielles du Panama. Pour plus de simplicité, le balboa a été indexé sur le dollar américain dès sa création en 1904. Le nom de cette monnaie locale est un hommage à l’explorateur Vasco Núñez de Balboa, héros national qui a découvert « la mer du Sud » en 1513, aujourd’hui appelée « océan Pacifique ».

La seule pièce de balboa en circulation est celle d’1 balboa, elle ressemble à une pièce de 2 euros, du fait de sa couleur dorée et argentée, et vaut 1 dollar US. Au Panama, cette pièce de monnaie est mieux connue sous le petit nom de « Martinelli », celui qui l’a introduit. En 2011, Ricardo Martinelli, le prédécesseur du président panaméen Juan Carlos Varela, a demandé l’émission de 40 millions de pièces d’1 balboa toujours en circulation. L’introduction de cette pièce de monnaie a fait des émules en son temps pour concurrencer le billet de 1 dollar US, devenu rare aujourd’hui au Panama, et pourtant très utilisé : pour recharger les cartes de métro et métrobus par exemple.

Le dollar US est le garant de la stabilité du système monétaire panaméen. Comme vous le savez, le pays a une relation étroite avec les Etats-Unis et les investissements représentent un enjeu économique important. C’est pourquoi le balboa est une devise reléguée au second plan dans les échanges fiduciaires du  Panama.

Toutes les autres pièces de monnaie qui vous seront remises pour faire l’appoint sont des dollars américains que vous pourrez utiliser sans problème pour vos achats en dehors du Panama. Les seuls billets de banque en circulation sont les billets verts, les dollars US, de quoi alléger le porte-monnaie.

Les retraits

Les voyageurs du Réseau Solidaire préfèrent effectuer des retraits d’argent réguliers, c’est plus avantageux que de changer leur argent. D’autant plus qu’aujourd’hui, beaucoup de banques en ligne proposent des cartes bancaires acquittées de frais de retrait à l’étranger, renseignez-vous sur cette possibilité avant de partir. Une taxe locale vous sera tout de même appliquée à chaque transaction pour la conversion de vos devises, que vous ayez une carte Visa, Mastercard ou American Express.

Vous trouverez des distributeurs automatiques (« cajeros » ou « ATM ») un peu partout dans le pays pour retirer de la monnaie. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’espagnol, les transactions peuvent se faire en anglais. N’hésitez pas à demander la banque ou le bureau de change le plus proche de votre hôtel lors du briefing Chez Marc.

A noter
Les distributeurs ont en général un plafond de 500 dollars US. Si vous souhaitez vraiment retirer un montant supérieur, rendez-vous au guichet d’une banque en présentant votre passeport (évitez d’y aller en tong, short et débardeur).

Le change

Si vous souhaitez changer de la monnaie : euros (EUR) ou dollars canadiens (CAD) à votre arrivée, le mieux est de le faire à l’aéroport ou dans la capitale, Panama City. Il faut savoir qu’au Panama, les bureaux de change ont tous des taux de change prohibitifs, c’est pour cela que ce n’est pas l’option favorite des voyageurs du Réseau Solidaire ToutPanama, qui cherchent à voyager sans casser la tirelire !

Us et coutumes autour de la monnaie au Panama

« Amigo, la cuenta por favor ! » = « L’addition, s’il vous plaît ! ».

Pourboires

Comme chez nos amis québécois, donner un pourboire fait partie intégrante de la culture panaméenne. Jamais obligatoire, si vous estimez que le service a été catastrophique, vous pouvez le notifier en ne donnant pas la pièce au serveur. Mais sachez que nombreuses sont les personnes qui en vivent : notamment (mais pas exclusivement) pour les guides touristiques, le personnel de restauration ou d’hôtellerie, c’est une gratification en or !

Les pourboires du jour, « propina » ou « servicio » en espagnol ou même « tips », sont partagés entre les membres du personnel.

Le montant du pourboire est parfois suggéré sur la facture de l’ordre de 10 % de la note. En général, il ne représente que quelques balboas supplémentaires. Vous pouvez le régler en espèce ou par carte bancaire au choix.

Pendant votre voyage : les conseils du Réseau Solidaire

        N’essayez pas de négocier les prix au Panama, ils sont généralement affichés. Cela peut être mal compris voire malvenu. Cette pratique ne fait pas partie de leur culture, à la différence de certains autres pays d’Amérique centrale.

 

        Avis aux surfeurs et adeptes des activités marines : il n’y a pas de distributeur automatique pour le moment à Santa Catalina et dans d’autres spots reculés. Si vous prévoyez de vous y rendre, pensez à retirer de l’argent en amont.

 

    Donner un pourboire au guide qui vous a accompagné lors d’une excursion est normal, surtout si vous revenez satisfait de ses services.

 

    Gardez votre argent liquide si vous souhaitez acheter de l’artisanat, cela représente un revenu conséquent pour plusieurs communautés indigènes (les Kuna des îles San Blas, les Emberás du Darién, etc.)

 

        Si vous voyagez en transports en commun (bus, taxis), le paiement de la course ou l’achat du ticket se fera plus facilement en espèces.

Pssst, des supers contacts de guides dans les petits secrets ToutPanama

Paiements en carte bancaire et taxes

Nous vous recommandons d’avoir toujours de la monnaie sur vous mais de privilégier l’utilisation de votre carte de crédit qui est très courante au Panama. Ce moyen de paiement est d’ailleurs incontournable pour la location de véhicule.

Bon à savoir 
A Panama City, vous pourrez payer par carte bancaire partout : restaurants, musées, entrée au Canal de Panama, pratique quand on est à court de liquidités !

Les espèces sont notamment d’un grand secours en cas de coupure de courant dans la capitale panaméenne.Lors de vos paiements en carte bancaire, le tarif ne changera pas, c’est le commerçant qui va prendre la taxe de transaction à sa charge. Vous pouvez toutefois avoir des frais de conversion de la part de votre banque.

Plus d’infos sur les taxes et les impôts au Panama dans cet article.