Le carnaval au Panama : quoi, où, quand, comment ? Le carnaval au Panama : quoi, où, quand, comment ?

Le carnaval au Panama : on vous dit tout !

En bref : Une vraie institution au Panama, le carnaval est le rendez-vous très attendu de l’année. 5 jours de fête non-stop. Dirigez-vous vers la péninsule d’Azuero pour vivre une expérience authentique et traditionnelle C’est l’endroit où aller. Rassurez-vous, il se fête à travers tout le pays. 


Anticipez bien les réservations de vos nuits, les hébergements se remplissent très rapidement partout, et évitez plutôt les îles de San Blas sur cette semaine.
C’est une fête nationale attendue de tous qui a lieu dans toutes les villes et villages du pays. Pendant cinq jours et terminant dans la soirée du Mardi gras, le pays pulse aux rythmes des musiques endiablées. Cortèges en plein air, fanfares, bals et folklore, le Panama ne s’arrête pas. Les meilleurs endroits pour profiter du carnaval sont Panama City, Las Tablas ou Penonomé.

Le carnaval

C’est l’évènement culturel le plus attendu de l’année, toutes les techniques sont bonnes pour pouvoir profiter pendant ces 4 jours de fêtes. Certains Panaméens économisent toute l’année pour pouvoir y participer, d’autres démissionnent et les plus modestes n’hésiteront pas à vendre certains biens.
Les festivités commencent le vendredi soir et se terminent le mardi soir suivant. Ledit mardi (que l’on appelle en France Mardi gras), jour de la clôture, est d’ailleurs un jour férié au Panama.
Que ce soit pendant la journée ou le soir, il y a toujours possibilité de s’amuser. A Panama, on sait faire la fête.
Si vous prévoyez votre voyage à cette période de l’année, pensez à faire part de vos envies sur le Forum, c’est le bon endroit pour poser vos questions et construire votre itinéraire, Marc vous y répondra en priorité. Tout le monde profitera des réponses, c'est le principe du Réseau Solidaire ToutPanama. L'inscription est gratuite et prend quelques secondes.

L’histoire du carnaval

Le carnaval de Panama semble tenir ses origines de l’époque coloniale, quand des locaux se moquaient des conquistadors espagnols. Ils se déguisaient en roi et reine d’Espagne ainsi qu’en esclaves et soldats, simulant des batailles en paradant le long de l’Avenida Balboa. Les premiers écrits attestant de cette coutume remontent à une publication de 1850 dans le journal « La Estrella de Panamá ». Ce n’est par contre qu’en 1910, grâce à un décret du maire, que le carnaval fut considéré comme une fête officielle.

Originalités du Panama

Comme dans tous les carnavals à travers le monde, celui du Panama rime avec défilés, parades, feux d’artifice, musique, chars décorés avec extravagance, déguisements, confettis, cotillons, serpentins et bonne humeur !

Mais le carnaval panaméen a ses spécificités et coutumes, comme par exemple :

  • Les « culecos » : le fait de rafraîchir la foule via un jet d’eau provenant d’une citerne. Cela peut paraître un peu barbare mais quand on fait la fête en plein soleil tout l’après-midi, c’est généralement apprécié (privilégiez donc le short de bain !)
  • Les costumes de diables sont normalement utilisés pour la fête du Corpus Christi, le sont aussi pour le carnaval. Dans ce costume, c’est principalement le masque qui est travaillé, le reste du costume pour le corps est basique voire inexistant. Sa confection fait d’ailleurs partie de l’artisanat national.
  • L’élection de Miss Carnaval perdure depuis 1910. La Miss est élue dès le vendredi soir puis mise à l’honneur tout au long du carnaval.
  • Les « tunas » sont des cortèges de villageois qui dansent et chantent au son des tambours et percussions.

Le programme

Les deux évènements majeurs de cette célébration sont : le soir du vendredi avec l’élection de Miss Carnaval pour débuter les festivités, et le mardi soir pendant l’Enterrement de la sardine avec une Miss vêtue de sa plus belle « pollera » (robe typique du Panama) qui marque la fin de la fête.

 Miss Carnaval est élue pour sa beauté – tirée à quatre épingles – et non pour son déguisement. L’Enterrement de la sardine, quant à lui, est le nom de la fête de clôture du carnaval (elles sont déjà bien assez serrées au fond de cette boîte, on va en plus les enterrer !).

Le samedi, dimanche et lundi sont organisés autour de concerts, culecos, parades et défilés colorés en tous genres.

Quels sont les meilleurs endroits pour y participer ?

Chaque ville du pays organise son propre carnaval et son élection de Miss, donc où que vous soyez, vous pourrez facilement prendre part aux festivités.

Panama City

Le plus gros en termes de moyens utilisés, se trouve à Panama City, la capitale. La Cinta Costera et l’Avenida Balboa sont réquisitionnées et fermées à la circulation durant cette période. Vous pourrez ainsi profiter de danser aux rythmes du reggaeton et de la salsa (la fièvre caribéenne s’emparera rapidement de votre déhanché), manger des petits mets locaux, boire une bière nationale à 1 USD et vous faire arroser avec les fameux culecos (en après-midi uniquement).

Les réjouissances ne se résument pas seulement à une grande parade accompagnée de danseurs et de divers chars qui défilent dans les rues, de nombreux concerts et animations gratuites sont aussi organisés.

Pour assister aux festivités à Panama City, venez dormir dans une base d’accueil Chez Marc. Que vous soyez plutôt petit B&B détente et jardin au milieu des tours modernes ou hôtel colonial avec patio et vue panoramique sur capitale depuis le centre historique Casco Viejo,que vous préfériez loger en appartement avec tout le confort comme à la maison, petit-budget ou grosse folie... Faites votre choix en toute liberté parmi les hôtels Chez Marc à Panama City.

 

 A savoir 
Pendant le carnaval , l’entrée à la Cinta Costara est gratuite mais surveillée, fouille obligatoire par la police. Même si l’ambiance est bon enfant dans la journée, attention aux effets négatifs de l’alcool en soirée. Faites aussi bien attention à vos affaires personnelles dans les bains de foule. Et surtout, le plus important, pensez bien au chapeau et à la crème solaire !

Dans le reste du pays

Il y a deux carnavals importants dans le reste du pays : celui de Las Tablas, qui est très réputé en Amérique latine, et celui de Penonomé, moins connu mais tout aussi original.

Peu importe la destination choisie, profitez des bons plans du Réseau Solidaire ToutPanama.

Las Tablas

Le carnaval de Las Tablas, à 4 heures de Panama, est sûrement le plus festif du pays. Las Tablas est normalement une petite ville d’environ 10 000 habitants mais voit sa population exploser fin février. Sont attendus des milliers de personnes (environ 200 000). C’est un carnaval « familial » (rien à voir avec le carnaval de Venise ou celui de Rio) où se réunissent des touristes de tous les âges et toutes les origines. La rivalité entre les défilés ayant lieu sur la rue haute (calle arriba) et la rue basse (calle abajo) fait sa spécificité. C’est la coutume ici : tout se fait en double : 2 Miss, 2 parades et 2 « tunas ».

A savoir 
Las Tablas se trouve aussi à quelques kilomètres des meilleurs spots de surf comme Playa Venao, Cambutal, Guanico Abajo. La péninsule d’Azuero regorge de sites à découvrir et de villages traditionnels panaméens, une région encore authentique à découvrir à votre rythme.

Penonomé

A Penonomé, à 150 kilomètres de la capitale, on voit les choses différemment et ceci depuis des décennies. Le carnaval est aquatique, ce qui en fait sa particularité. Il a lieu sur le fleuve Zaratí. Les traditions restent les mêmes mais le défilé de chars se fait sur le fleuve.  Bien sûr, ont toujours lieu sur la terre ferme les culecos, danses endiablées et concerts, pour bouger et vivre cette expérience inoubliable.

Si vous prévoyez donc de venir explorer le Panama lors d’un voyage, prenez bien en compte le carnaval. Les réservations en avance de vos hôtels sur cette semaine sont impératifs dans l’ensemble du pays, au risque de ne pas avoir de solution pour vous loger. Anticiper aussi votre demande pour une location de voiture.